Ma belle-mère russe et autres catastrophes – Alexandra Fröhlich

Éditions : Pocket – 341 pages

ma-belle-mere-russe-et-autres-catastrophes Présentation de l’éditeur :

En quelques semaines, Paula, brillante avocate, a tout perdu : l’homme qui partageait sa vie la quitte lâchement, emportant avec lui la clientèle de leur cabinet commun. Seule et désoeuvrée, Paula est proche du désespoir, quand elle voit débouler dans son bureau désert l’extravagante famille Polyakov et leurs histoires à dormir debout. Et avec eux leur fils, le mystérieux et désirable Artiom, qui emporte dans un tourbillon le coeur chamboulé de Paula. Mais si on ne choisit pas sa famille, on choisit encore moins sa belle-famille et c’est peu dire que les Polyakov son envahissants ! Avec une belle-mère comme Darya, une femme plus obstinée qu’un char russe et plus folle qu’un furet enragé, le mariage de Paula a-t-il une chance ?

Lire la suite

le liseur – Bernhard Schlink

Éditions Gallimard (1999),  242 pages

Le liseur

Présentation de l’éditeur :

À quinze ans, Michaël fait la connaissance d’une femme de trente-cinq ans dont il devient l’amant. pendant six mois, il la rejoint chez elle tous les jours et lui fait la lecture à haute voix. Cette Hanna, mystérieuse, disparaît du jour au lendemain. Sept ans plus tard, Michaël assiste au procès de cinq criminelles parmi lesquelles il reconnaît Hanna. Elle se défend mal et est condamnée à la détention à perpétuité. Mais, sans lui parler, Michaël comprend soudain l’insoupçonnable secret qui, sans innocenter cette femme, éclaire sa destinée. Il la revoit une fois, des années plus tard. Il se met alors, pour comprendre, à écrire leur histoire, et son histoire à lui, dont il dit : « Comment pourrait-ce être un réconfort, que mon amour pour Hanna soit en quelque sorte le destin de ma génération que j’aurais moins bien su camoufler que les autres ? »

Lire la suite

Édith, reine des Saxons – Regine Sondermann

Un grand merci à Regine Sondermann et à Karine Voigt (traductrice) pour ce beau livre !

Éditions Amazon (2014) – 208 pages

Édith, reine des Saxons

Présentation de l’éditeur :

« Vous voulez m’aimer, mais vous ne me connaissez pas ».

C’est par ces mots que la Reine Édith commence son récit, qu’elle nous adresse aujourd’hui la parole, à plus de mille ans de distance. L’auteur magdebourgeoise, Regine Sondermann, transporte le lecteur dans un Moyen-Âge encore jeune, aux côtés d’une femme, dont on ne connaissait jusqu’à présent que peu de choses. Elle mourut à trente-six ans et fut enterrée dans la cathédrale de Magdeboug où ses ossements ont été retrouvés dans son tombeau en l’an 2010. L’auteur a trouvé dans les sources historiques, les livres d’histoire et ses entretiens avec archéologues et historiens de petits morceaux de cette courte vie, qu’elle a patiemment assemblés et remis en place, comme un bol ancien brisé il y a très longtemps. Lire l’histoire d’Édith et sa famille, c’est voyager dans les contrées inconnues, qui nous paraissent si proches, et se trouvent pourtant infiniment loin, c’est découvrir des mœurs tantôt archaïques, tantôt cruelles et la croyance profonde guidant et réconfortant nos ancêtres, livrés impuissants aux guerres, famines et maladies.

Lire la suite

Raiponce – Frères Grimm

Lu en version ebook

Raiponce

 

Résumé :

« Il était une fois… un homme et une femme qui attendaient leur premier enfant. Derrière leur maison, il y avait un jardin où poussaient de magnifiques fleurs. Quand la femme les aperçut, elle ne voulut rien manger d’autre que ces fleurs nommées « raiponces ». Or ce jardin appartenait à une redoutable magicienne… »

Lire la suite